Chapitre 8 – Le réceptacle d’émotions

Appuyer sur la garde de son épée, assis sur un rocher, Sof observait Horghnar aiguiser son épée. Le nain venait de passer un long moment à nettoyer sa masse d’arme dans les moindres recoins et s’attaquait maintenant à sa lame. Les deux amis attendaient Carina pour reprendre leur voyage, afin de toucher la récompense qu’elle leur avait promis et également la récompense promise par le père pour avoir retrouvé sa fille.

Sof jouait sur les deux tableaux et Horghnar n’aimait pas cela. Certes ils avaient besoin d’argent, mais il s’en voulait de mentir à Carina.

Comme parfaitement synchronisée, Carina arriva au moment où le nain avait terminé d’aiguiser son épée. Elle avait troqué sa robe et ses sandalettes pour un plastron de cuir, un pantalon et de grandes bottes. Elle s’était même procurée une épée courte dont le fourreau pendant à sa taille. Ses très longs cheveux brun étaient désormais attachés et avaient visiblement été raccourcis de plusieurs centimètres. Dans son dos étaient accroché un carquois rempli de flèches et un arc de chasse.

Sof eu du mal à la reconnaître tellement elle avait changé. En quelques heures, elle était passée de la jeune fille en détresse prisonnière d’une secte à une jeune femme forte et sure d’elle armée jusqu’aux dents, ce qui la rendait encore plus attirante. Connaissant les goûts en matière de femme de son compagnon d’infortune, Horghnar savait d’avance en regardant Carina que Sof allait faire des choses stupides pour tenter de la séduire et que non seulement ça avait de très forte chance d’échouer, mais il était plus que probable qu’ils frôlent la mort à chaque fois. Autant dire qu’il allait avoir du boulot pour contenir le guerrier.

* * *

Le groupe se mit en marche à destination de Sombre-Comté. Grâce au mage criminaliste ils avaient appris qu’un arcaniste vivant là bas possédait une machine qui permettait de localiser ses proches grâce à une machine appelé le réceptacle d’émotions. L’idée était bien sur de retrouver les parents de Carina avec cet appareil. En espérant qu’ils ne soient pas trop loin.

Series Navigation<< Chapitre 7 – Le sort d’oubliChapitre 9 – La voie du nécromant >>

Leave a Reply