Conan le barbare (2011)

conan-le-barbare-2011Le temps est venu pour le barbare chevelu de retourner sur le devant de la scène et ça fait mal.

A l’origine joué par Schwarzy, Conan le barbare est un personnage de roman Robert E. Howard, apparu dans les années 30.

Vous trouverez pas mal d’informations sur la page Wikipédia de Conan le barbare, notamment la différence entre le barbare stupide qu’on connait dans le Donjon de Naheulbeuk et le barbare original créer par Howard.

Cela étant, nous nous intéressons ici au film de 2011.

Histoire

Conan est un barbare Cimmérien, il est né sur un champs de bataille et très vite est devenu un redoutable combattant. Son village est détruit et son père tué lors de l’attaque de l’armée de Khalar Zim, qui cherche à reconstituer un ancien artefact très puissant.

Abandonné à lui même, Conan grandit en voyageant, jusqu’au jour où il croise la route de l’armée de Khalar Zim. Son désir de vengeance reprend le dessus.

Scénario

Il est très proche du premier film où Conan était élevé par les gens, qui avaient attaqué son village, en tant que gladiateur, puis comme reproducteur (si, si, c’est dit comme ca) ,avant de s’échapper et de vagabonder de par le monde. Il retrouve la trace du « méchant » et de décider de se venger.

Dans le film de 2011, Conan n’est pas stupide et ignorant, il est brutal certe, mais sa première action dans le film, en tant qu’adulte, est de libérer des esclaves (féminines et légèrement vêtues, il faut dire). De ce point de vue, il se démarque de son prédéceseur qui a été elevé dans l’art du combat.

Globalement le scénario est simple, un méchant qui veut dominer le monde mais qui commet l’erreur de tuer le père du héros, du coup vengeance, et tout, et tout. On rajoute une fille que le méchant veut sacrifier (jolie par principe), et le héros tombe sous le charme. C’est la trame de base de tout film d’action et plus précisémment d’héroic-fantasy, elle est familière et du coup on sait ce qu’on va voir.

Critique

Ce n’est pas le film du siècle, mais j’ai vraiment apprécié. On ne réfléchit pas, pas le temps de s’endormir, l’action est là en permanence. La 3D est bien exploitée, notamment sur les grands décors qui gagnent réellement en profondeur, elle n’est pas trop utilisée, à l’inverse de certain film qui sont réellement décevant en 3D.

Au niveau des personnages il y a quand même une cohérence dans le sens ou Conan ne bat pas vraiment le méchant à l’épée comme l’aurait fait un guerrier, et ceci simplement parce que lors de leurs rencontres le méchant est cheaté, du coup pas de sur-puissance de la part de Conan, ce qui en fait un personnage plausible, il reste humain (Cimmérien serait un terme plus juste).

Niveau casting, on retrouve Jason Momoa en Conan, le géant aux dreadlocks de Stargate Atlantis, et Rose McGowan en sorcière psychopathe, après son rôle de sorcière dans Charmed. Aucun autre nom ne me vient a l’esprit, mais il y a des têtes connues dans le reste du casting. Ce n’est pas non plus un casting de rêve, mais les acteurs sont convaincants et c’est amplement suffisant.

Petit reproche sur la quantité de sang et la manière dont meurent la plupart des personnes… il y en a trop, un petit coup de masse sur le torse et c’est 3 litres de sang qui giclent, une tête plantée dans le sol et ça eclabousse sur 2 mètres de distance. Ceci dit ça ne compose pas plus de cinq minutes du film et ça donne juste un effet folklorique (ben quoi, vous ne connaissez pas le folklore cimmérien ?).

Conclusion

Ce film est une bonne occasion de se faire plaisir, regardez le entre amis et avec beaucoup de second degré, et s’il n’y a qu’une chose a retenir, c’est qu’il ne faut jamais faire chier un barbare.

One thought on “Conan le barbare (2011)”

  1. J’ai vu le film hier franchement l’histoire est trop génial tout autant que le bogoss (conan) on ressent très bien la force la puissance la volontée dans la manere de ce vanger mais pour les combat limage bouge trop On ne voit pas trop se qu’ils font mais en général il est top de chez top pour ceux qui aime les héros sexy et fort dans un monde impitoyable <3

    Modération: on dit « beau gosse »

Leave a Reply