[DD5] Ragondin ou dragon-nain ?

La nuit est calme dans cette maison où tout le monde dort. Je veille, fixant la porte, sans voir qu’une créature énorme et visqueuse prend forme derrière moi. Elle me happe et m’enveloppe. J’ai juste le temps de lancer un objet qui tombe sur la tête de la guerrière et la réveille.

Le combat fut difficile, la créature endommageant mon armure, diminuant petit à petit ma protection. Je voyais les autres du groupe se débattre à l’extérieur, il ne s’agissait que de formes flou qui gesticulaient. Puis la créature céda et se liquéfia, je fus libéré et je pus reprendre mon souffle. Quelques secondes de plus et je rejoignais mon mentor au royaume des morts, inscrivant à jamais mon déshonneur d’avoir perdu la relique dans la pierre de la montagne sacrée.

Sur ce qui faisait office de place du village, une statue de Palien, un ancien héros, trône toujours debout. Dans un petit coffre caché dans la statue, nous trouvons des lunettes de vision nocturne pour la guerrière qui est la seule à ne pas voir dans le noir.

Nous entamons l’ascension de la colline en direction de la tour. Le rez-de-chaussée est vide si on omet les trois zombies qui s’y sont perdu. Depuis le bas, nous entendons un ronflement sourd provenir des étages. Plusieurs cadavres d’araignées géantes jonche le sol comme si elles avaient dévalé les escaliers. Le dernier étage praticable est à ciel ouvert et révèle un jeune dragon vert endormi. Nous tentons de prendre position autour de lui pour l’attaquer quand soudain, la voleuse trébuche grâce à son habileté légendaire et le monstre émeraude se réveille. Il nous observe. Il fixe Acayssa qui baisse son masque et révèle sa nature de drakéïde. Elle se met à parler au dragon, ils échangent de longues secondes dans un langage incompréhensible. J’interviens alors dans la discussion mais le dragon me coupe : “Je ne parle pas aux Nains !
— Et bien moi je vous parle, lui répondis-je d’un air moqueur.”

Mal m’en pris, il se releva et souffla un jet de poison qui toucha Acayssa et moi de plein fouet, je m’écroule. Grâce à un soin de Kynh, je parviens à me relever et je rejoins le combat. La voleuse était parvenue à se faufiler derrière lui, le druide l’attaquer sous sa forme d’ours tandis que je faisais de mon mieux pour permettre à la guerrière de résister aux assauts de la créature. Nous parvenons tant bien que mal à mettre le monstre en déroute qui s’envole.

De retour à Neverwinter, nous faisons quelques emplettes avant de repartir vers Phandaline où nous attend le château Cragmaw.

Series Navigation<< [DD5] Redoth et prieurs[DD5] Le château Cragmaw >>

Laisser un commentaire