Duke Nukem Forever

duke-nukem-foreverLongtemps attendu, Duke Nukem Forever a rapidement déçu son publique, ce qui explique la chute de prix vertigineuse quelques moi a peine après sa sortie. Mais est-il réellement mauvais ?

Histoire

C’est Duke Nukem, donc il ne faut pas s’attendre à des miracles au scénario. Il faut simplement buter tous les aliens qu’on rencontre. Dans l’idée, on incarne un gros dur fan de bière et de sexe qui extermine les monstres.

Critique

Comme tout jeu d’action les armes aussi anciennes que futuristes font partis intégrante du jeu, mais vous pouvez quand même exploser les monstres à mains nues… c’est plus difficile. C’est un beat them all, c’est à dire qu’on avance dans un couloir en éliminant tous les monstres possibles et qu’on termine les tableaux (ou niveaux) avec un boss. Gameplay ultra simpliste mais suffisant, je trouve dommage, au même titre que Fable III, qu’on voit clairement que c’est un jeu console qui a été adapté au PC.

duke-nukem-forever-girls

Mis à part cette transposition console/PC, j’ai trouvé le jeu vraiment sympa. Ce n’est pas le jeu de l’année c’est certain mais on y retrouve tout ce qu’il faut pour se vider la tête. L’humour y est omniprésent même dans les astuces des pages de chargement du genre « La bière rend fort », « Si tu meurts en tombant de haut, c’est sans doute de ta faute »… il y en a bien d’autres.

pegi18

Le sexe maintenant… oui bon c’est vrai qu’en faire un paragraphe spécial est sans doute exagéré mais il fait intégralement partie de l’univers de Duke Nukem. Premièrement, rien de bien visible (en dehors d’un du club de strip) mais les suggestions sont plus qu’explicite, le logo Pegi 18 n’est absolument pas volé donc attention pour les enfants. Beaucoup de publications ont criées au scandale lors de la parution du jeu et des bandes annonces, certains pays ont censuré les images voir interdit le jeu.

Globalement, je n’y ai joué que peu de temps pour le moment, mais je me suis bien fendu la gueule. Entre les parties de voitures télécommandés, le billard jouable et les objets d’égo, le jeu est vraiment fun. Cela dit il n’est pas du tout addictif et même si on s’amuse, on se lasse vite.

Concernant le barre de vie, il s’agit d’une barre d’ego. Le Duke Nukem est tellement fort que les balles ne le blesse pas, mais il se trouve nul de se laisser toucher. Et comme tout mâle ultra viril, on peut augmenter la barre d’ego de diverses manières, en allant aux toilettes, en buvant de la bière, en utilisant un punching-ball ou en jouant aux machines a sous… et je n’ai découvert que ça en moins d’une heure de jeu. Le meilleur reste d’augmenter sa barre d’ego en se flattant dans un miroir. Cela dit ça ne marche qu’une fois par objet.

Conclusion

Ce jeu est un défouloir monstrueux et si l’histoire n’est pas innovante, les multiples mini-jeux qui s’intègrent dans l’action sont vraiment sympa. Un achat que je ne regrette pas.

Leave a Reply