[JDR] Le dragon bleu

dragon bleu Survolant l’antique cité, le dragon bleu veillait sur son territoire. Les habitants originels avaient fuit des milliers d’années auparavant, d’autres s’étaient installés depuis, pillant les vieilles bâtisses, exploitant les richesses de la ville. Mais le dragon veillait, nul ne devait approcher de son territoire sous peine d’une mort certaine et douloureuse.

Ayant élu domicile dans un vieux temple dont le toit s’était effondré, la créature millénaire avait connu la cité à son apogée, bien avant l’exode de ses habitants. Quand ceux-ci étaient partis, il avait choisit d’y vivre car c’était une ville gigantesque, à sa mesure, lui gigantesque monstre d’écailles d’un bleu vif, telle la foudre un soir d’orage.

Depuis quelques années, des petites créatures s’étaient aventurées dans la ville, mais le vieux dragon n’en avait cure, protégeant son trésor bien loin des importuns tant la ville était grande.

Depuis quelques jours, de nouveaux venus sèment le désordre derrière eux. Les ogres, d’habitude si sûr d’eux, ont du se replier au cœur de leur territoire, un bataillon d’elfes noirs semble avoir disparu, quelques créatures volantes apparentées aux lamias ont été retrouvés mortes à l’entrée de la ville et même la terrible créature des souterrains semble avoir succombé à l’arrivée de ce groupe.

Alors que le dragon bleu survole son territoire à la recherche d’un peu de nourriture, il aperçoit au loin le groupe mentionné dans les rumeurs qui se rapproche de sa tanière. Immédiatement il plonge vers eux.

La douleur est vive, le dragon est obligé de faire demi-tour et de se mettre hors d’atteinte. Au moment de sa première attaque, il a vu un homme en armure invoquer une sorte de magie et les armes de ses compagnons se sont mises à luire. Les deux javelines lancées par un humain colossal se sont plantées dans le flan du dragon, deux flèches ont suivi, tirées par une petit créature humanoïde.

En prenant plus de hauteur, le vieux dragon bleu observa ses adversaires. Celui qui avait lancé le sort portait l’emblème d’un dieu, sans doute un paladin d’un dieu quelconque. Finalement ces adversaires était-il pour une fois un challenge à sa mesure.

Soudain, ce qui ressemble à une mage invoque un portail et le dragon sent une masse lourde sur son dos. Un regard en arrière et il  voit trois individus armées jusqu’au dent et prêt à en découdre. Jamais encore quelqu’un ne s’était attaqué à lui directement dans les airs, son terrain de prédilection.

Il tente vainement de désarçonner ses cavaliers indésirables mais de fulgurantes douleurs lui lacère le dos, ignorant ses écailles comme si elle n’existait pas. La mort s’approche et le vieux dragon a au moins la consolation que ni lui, ni ses cavaliers ne survivront à la chute.

Ses ailes inertes agissant comme des voiles géantes, il tourne sur lui même dans sa chute. Il voit alors le petit groupe d’assaillant s’éloigner de lui, non c’est lui qui s’éloigne, eux ne bougent pas. Il est le seul à chuter, ses ennemis étant visiblement capable, par une quelconque magie de voler. C’était prévisible finalement, qui serait assez idiot pour attaquer un dragon bleu dans les airs sans porte de sortie.

L’impact fut d’une rare violence, mais le grand ver ne ressentit rien, son âme s’était envolé quelques instant plus tôt.

Laisser un commentaire