Légion : premiers pas

ashbringer-legionEt voilà, le grand jour est arrivé et contrairement aux extensions précédentes j’ai renoncé sans grande difficulté à prendre des jours de congé pour profiter pleinement de cette nouvelle aventure. Cette fois ci, j’y vais complètement détendu.

Légion est la 4ème extension de World of Warcraft que j’ai l’occasion de découvrir dès le lancement, étant trop bas niveau à la sortie de WotLK. Après un leveling rapide à Cataclysm, un gros run organisé (nourriture, boisson et couvertures) pour Mysts of Pandaria et un leveling rushé rapide en Draenor, j’ai décidé de prendre du recul et par conséquent, de prendre mon temps. Première preuve, je n’étais pas sur mon ordinateur à l’ouverture de l’extension, j’ai préféré allé me couché.

Les premières minutes furent donc occupées à la récupération de l’arme « légendaire ». Souhaitant évolué en vindicte pour le moment et ma fibre paladine insistant grandement, le choix de Porte-Cendre était évident.

J’ai adoré cette phase de jeu. Je me suis sentit impliqué dans l’histoire et j’étais très heureux de revoir des personnages que j’avais croisé au cours de mes aventures passés à travers Azeroth. Le Domaine de Classe est vraiment… classe. Je trouve que cela rend l’immersion interessante car on ne côtoie que des paladins et la présence des autres joueurs insufle de la vie dans ce lieu, ce qui manquait cruellement dans le Fief de Draenor.

Et me voilà qui me lance à l’aventure en Val’Sharah. L’histoire est facile à suivre, les quêtes sont peu nombreuses en simultanée ce qui offre plus de logique et de facilité de lecture. Pour autant, c’est assez prenant, on côtoie des personnages connus comme Malfurion, Cenarius, etc… Et parfois il y a l’aboutissement de la ligne de quêtes où on termine avec une bonne grosse surprise.

Puis il y a les campagnes de classe et là encore on sent encore impliqué et important ce qui est primordiale pour ce type de jeu.

Pour le moment c’est une très bonne extension, j’attend avec impatience de faire les zones suivantes.

Laisser un commentaire