Les 108 rois-démons

Image les-108-rois-demons

les-108-rois-demonsQuand j’ai vu la bande annonce je me suis imaginé une histoire. Un ami a vu la bande annonce juste après moi, il a imaginé une histoire complètement différente. Et après en avoir discuté avec une troisième personne, il s’avère que la bande-annonce des 108 Rois-Démons est bordélique et ne présente pas vraiment ce qu’on va y trouvé. Ils ont donc sortit une seconde bande-annonce, plus clair.

Histoire

Source : allociné

Empire de Chine. XIIème siècle.
Les Rois-Démons terrorisent tout le pays. Pour vaincre ces monstres, il faudrait avoir le courage de cent tigres, la force de mille buffles, la ruse d’autant de serpents… et une chance de pendu. Le jeune prince Duan n’a que ses illusions romanesques et de l’embonpoint. Zhang-le-Parfait n’a que son bâton de moine et tout un tas de proverbes incompréhensibles.
La petite mendiante Pei Pei n’a que son bagoût et son grand appétit.
Mais surtout, le prince Duan, le vieux moine et la petite mendiante ne savaient pas qu’il était impossible de vaincre les Rois-Démons. Alors ils l’ont fait !

Critique

Déjà le synopsis n’a ni queue ni tête, de donne aucun info sur le genre de film que c’est… c’est stupide. Donc voici ma version :

L’Empereur est assassiné proche du sanctuaire où la légende prétend que les 108 Rois-Démons sont enfermés. Immédiatement, le premier ministre accuse les créatures légendaires tandis que le jeune prince est couronné. Sauvé d’une tentative d’empoisonnement de la part du premier ministre par un vieux sage, le prince Duan devra trouver des alliés pour reconquérir son trône. Il rencontre des brigands aux capacités étonnantes qui se font passer pour les Rois-Démons.

Pour ce qui est de la réalisation, ce film est vraiment particulier car les corps et les vêtements sont filmés comme de véritables acteurs tandis que les visages sont des images de synthèse et que les décors sont des dessins. Ça donne un aspect très particulier au film et on a l’impression de voir un théâtre de marionnettes. On devine la supercherie sur quelques plans où la profondeur est faussée vis-à-vis des personnages et des décors, mais ce n’est vraiment pas gênant.

Au niveau des personnages, certains des brigands sont au premier plan mais malheureusement, d’autres sont vraiment trop en recul pour qu’on s’y attache, ce qui diminue grandement l’impacte de plusieurs scènes dans le film.

Et pour finir, il y a, à mon sens, un problème avec l’humour dans ce film, notamment sur une scène où l’un des personnages principaux est marqué au fer rouge alors que ce n’était pas prévu. Le “tatoueur” fait alors une remarque stupide genre “ha ben zut alors, j’ai perdu ma matinée”. Je ne trouve pas spécialement ça drôle car ça n’apporte rien au film que ce personnage soit marqué par erreur, il l’est de toute façon, et c’est malsain et surtout pas compréhensible pour des gosses, donc la blague tombe à plat.

Conclusion

Film sympathique pour petit et grand, avec quelques défauts.

Laisser un commentaire