Mass Effect 3

Image mass-effect-3

mass-effect-3Il y a quelques semaines sortait le dernier opus d’une trilogie épique du jeu vidéo : Mass Effect 3. J’ai mis du temps l’installer, alors qu’il trainait sur les étagères, et un soir de désoeuvrement je m’y suis attelé. Et bien sur j’attendais beaucoup de ce final qui promettait monts et merveilles.

Histoire

Loin de moi l’idée de raconter toute l’histoire, mais je suis obligé de reprendre les trames du 1 et du 2 rapidement histoire de placer le contexte.

Dans le 1 on affronte une toute nouvelle menace, un Spectre s’est rebellé contre le conseil galactique. Ce sont normalement des agents très spéciaux qui ont toute autorité pour agir au nom du conseil et donc la trahison est très rare compte tenu des pré-requis pour le poste. En tant que premier spectre humain, vous découvrirez les méandres du pouvoir galactique, l’histoire d’ancienne civilisation qui ont disparus mystérieusement alors que tout semblait aller pour le mieux. Et bien sur, vous affronterez la menace en compagnie d’équipiers, aux commandes de votre propre vaisseau.

Dans le second opus, la menace est dévoilée mais pas prise au sérieux par le Conseil. Par un coup du sort, vous vous retrouvez agent d’une organisation xénophobe, cette organisation va financer vos aventure en vous procurant une réplique de votre ancien vaisseau et en vous permettant de contrer de nouveau la menace qui émerge (la même mais sous un nouveau jour).

Dans cet ultime opus, vous devez sauver la Terre et par extension la Galaxie. Vous réintégrez l’Alliance Galactique et tentez de réunir la plus grande armée possible pour affrontez la menace.

Gameplay

Prenez le Mass Effect, Mass Effect 2, combinez les, retirez les défauts, et vous avez Mass Effect 3.

Plus sérieusement, pas mal de défaut que je reprochais aux jeux BioWare en général ont été corrigé, comme la gestion des armes du personnage principal, le retrait de la gestion pour les personnages secondaire vu qu’elle n’apportait rien. Et surtout une cohérence de cette gestion comme l’impossibilité de modifier les armes qu’on porte sur soi en pleine mission SAUF si on en trouve une, ou un établis.

L’apparition d’une carte zone par zone, un système de scanner de planète bien fait.

Le principe de combat est le même, du FPS, mais cette fois avec des parties plus scénaristique qu’autre chose. Par exemple, lors de la première mission, suite à une cinématique, un mini-boss vous fonce dessus pendant que vous tirez mais tout est au ralentit comme si la seule chose a laquelle le personnage pense à ce moment, c’est d’exécuter le mini-boss. Il y a d’autre passages où on se retrouve dans les rêves du héros, dans un foret noir à poursuivre un enfant au ralentit qui ne sont pas vraiment compréhensible et qui cassent un peu le rythme.

La grande force des Mass Effect c’est le système de sauvegarde de héros. On peut importer la sauvegarde du 1 dans le 2 et du 2 dans le 3. Ce qui fait que les choix dans les premiers opus conduisent à des changements de scénario assez important.

Dans le second Mass Effect, on devait renforcer son vaisseau pour atteindre une zone inexplorée de l’espace et dans le troisième, on doit constituer une armée qui se quantifie par des points. Par exemple une flottille Elcor sera dans les 30pts, une flotte Turienne sera dans les 300pts et une équipe de scientifique sera autour de 5-10pts. Les chiffres sont arbitraire mais si les grosses parties de l’armée galactique sont obtenue via des mission diplomatique des services rendu a telle ou telle espèce, les petits ajouts comme les scientifiques et flottilles se trouve en scannant les planètes.

Critique

Première chose, les devs (et l’éditeurs) se payent le luxe de diffuser plusieurs pochettes de jeux, avec deux personnages. Le personnage de Shepard était physiquement fixé sur les pochettes des deux premiers, mais là surprise…

mass-effect-3-femme

Il est vraiment très bon. Le scénario est bien ficelé, comme les deux premiers, et on a plus d’interaction furtive… en gros des quêtes vont s’ajouter au journal de quêtes automatiquement quand vous surprenez des pnj qui discute dans les couloirs. Par exemple, un alien se plaint que sans la bannière de son régiment ils sont déshonoré, et lors d’une exploration de planète (via scanner) on trouve la bannière, on lui rapporte et on gagne des points d’armée et d’xp.

Il y a également des prises de partie, ou deux Pnj ont une discussion et on doit prendre partie pour l’un ou l’autre. Cela se passe sans aucune cinématique, c’est réellement écouter les bruits de couloir.

L’évolution de la situation générale est très bien faite également. A partir du moment ou les habitant de la station spatiale qui sert de siège du gouvernement sont confrontés à la guerre, les pnj œuvrant pour exterminer la menace sont beaucoup plus nombreux. Et il n’est pas rare de croiser un scientifique qui a besoin d’un artefact qui se trouve sur telle planète, ou alors un médecin qui rencontre un problème d’empoisonnement massif d’une espèce et en lui apportant un poison spécifiquement destiné a cette espèce il découvre un antidote.

Chaque action pourra améliorer la situation, vous apportez des renforts, vous en faire perdre. Il y a également des choix moraux important. Je ne donnerai pas l’histoire la plus flagrante mais le principe : deux espèces en concurrence, A et B.

Si A obtient gain de cause, B ne vous aidera pas pour la guerre. Mais au dernier moment B propose de rouler A en leur faisant croire qu’ils ont obtenu gain de cause et comme ca on a la soutient des deux armées. Sachant que les relations avec les deux camps ont déjà des racines dans les premiers jeux.

D’ailleurs, les relations avec les personnages des deux premiers jeux sont prises en compte. Si vous avez séduit une personne dans le 1, dans le 3 elle pourra vous reprocher une éventuelle conquête durant le 2…

Cinéma et monument

Titre étrange pour un jeu ? Non je ne suis pas fou, mais je me suis fait une réflexion. Certaines cinématiques sont longues mais pas ennuyeuse. Et elles font sérieusement penser à certain film (il y a une scène similaire à Star Wars V). Le jeu est épique, je ne suis même pas à la moitié et déjà deux personnages centraux du deuxième jeu sont morts…

Et il y a même un monument au mort dans le vaisseau qui évolue en fonction des personnes que vous avez perdu dans les TROIS jeux. Sachant que la fin du deux est sujet à hécatombe parmi vos alliés vous pouvez rapidement vous retrouvez avec un mémorial remplis.

La fin du jeu

Peut spoiler…

Je suis ici pour vous appeler à la prudence. Ne finissez pas le jeu avant le DLC gratuit qui sera fournis par BioWare, sinon vous risquez d’être déçu. La fin est compréhensible et à la mesure des jeux, mais elle soulève plus de question qu’elle n’apporte de réponses, et surtout, à la fin, vous vous direz « Tout ça pour ça ? », il manque trois minutes de cinématiques qui auraient satisfait tout le monde.

Conclusion

Le jeu est excellent, et je vous conseille vivement de commencer du premier pour avoir une histoire complète qui correspondra à vos critères de choix, c’est presque de l’aventure sur mesure.

Laisser un commentaire