Mon archétype

ouroboros-designA de multiples occasion, j’ai dit que j’étais un fan des RPG. Et étrangement, si justement un RPG est l’occasion de se faire une nouvelle expérience, je répète inlassablement les mêmes schémas.

Soigneur indépendant

Dans les MMO RPG, je suis principalement un soigneur, du moins je me débrouille pour que mon gameplay me rende autonome de ce côté là. Sous entendu j’adore que les autres dépendent de moi (cf mon paladin heal) mais je ne supporte pas dépendre des autres.

C’est assez ironique car en réalité, il y a interdépendance. Si je permet aux autres joueurs de rester en vie le temps d’abattre le boss, sans eux je ne peux rien faire.

J’ai d’ailleurs reproduit ce schéma sur ma partie de jeu de rôle papier Donjons & Dragons où j’incarne un prêtre nain qui est l’exacte réplique de mon paladin heal sur World of Warcraft.

Guerrier agressif

Cette facette de ma « personnalité » ne transparaît pas sur les jeux solo ou je me laisse allègrement soigner par les PNJ qui m’accompagnes, à l’inverse cela me gonfle prodigieusement de les soigner.

Sur Dragon Age, Mass Effect, Kotor (oui, que des jeux BioWare), je suis un combattant, souvent en première ligne, arme à la main, que ce soit une épée ou un sabre laser. Je ne me réfugie pas derrière mes alliés et je préfère l’acier à la magie.

Dans ce genre de jeux, je ne ferais donc que des guerriers, souvent avec deux armes à une main, rarement avec une arme à deux mains. Même sur Skyrim qui fait pourtant la part belle à la magie, je me suis concentré sur le maniement de deux armes. Parfois avec un peu de magie en assistance, mais le plus souvent avec deux armes.

Repentir

Mais depuis peu, m’étant aperçu de cette manie, j’ai décidé de changer. J’ai transposé mon guerrier agressif dans un jeu de rôle papier, me forçant à dépendre d’un autre joueur pour les soins. Mon rôdeur de Pathfinder me plait assez, sans doute parce que je suis en terrain connu et que je ne me suis pas trop éloigné de mes habitudes, j’ai simplement changé le contexte, mon soigneur n’étant plus un PNJ mais un véritable joueur avec qui je partage chips et bière lors de longues soirées.

Laisser un commentaire