Note ton prochain

Il m’arrive souvent d’inspecter les palaheals que je croise en donjon avec mes rerolls. Bien souvent je fais quelques remarques à ma guilde sur son sertissage (et non gemmage) ou ses enchantements, mais rarement au joueur en lui même car souvent, critiquer un joueur provoque des tensions dans un groupe.

Dernièrement un guildmates m’a raconté un donjon bas niveau (30-35) où il a croisé avec son palatank, un palaheal qui ne soignait qu’avec l’Imposition des mains. Autant dire qu’un soin toutes les 10min c’est un peu court. Heureusement qu’avec le stuff héritage, les tanks n’ont presque plus besoin de heal en bas niveau.

Plus récemment, l’histoire d’un palatank qui a reforge intell une fois capé expertise « pour augmenter l’aggro ».

Et l’autre jour en donjon normal, un voleur full épique (ni gemmes, ni enchant) avec 8kdps. Au bout de deux trois pack il s’amuse à balancer sur le dps de mon war (fraichement 85) qui peine à allé chercher les 5k (dps que je ne trouve pas ignoble quand je vois certain). Du coup je monte au créneau et lui explique qu’il « dps comme une moule malgré son stuff full epique » et le chaman heal approuve ce point. Je lui conseille d’utiliser « Déluge de lame » pour les packs, il se moque de moi mais le pack suivant il tape a 13k.

Je ne suis pas fan de toujours critiquer un joueur, d’autant plus quand ce n’est pas nécessaire. Si le joueur n’est pas enchanté opti, ou que ses gemmes sont pas extra, je m’abstiens de toute critique s’il arrive a jouer comme ça. Peut-être que je le refuserais en raid, mais son stuff est largement suffisant pour une héroïque (même pas ZA/ZG) donc je la ferme.

Trop de joueurs l’ouvre pour finalement ne faire que de la merde. Pourtant j’ai de quoi rager contre le chasseur à 10kdps sur Ragnaros alors que tous les autres sont entre 16 et 20k. SURTOUT QUAND ON ARRÊTE LA SOIRÉE A 11.1%….. le boss meurt a 10%. Mais de toute la soirée, je n’ai rien dit, je n’étais pas le lead et le raid était en base guilde.

Bref, il y a des fois ou s’est justifié de d’énerver contre un joueur qui ne sait pas jouer, mais jamais sans avoir tenté une approche en douceur.

Laisser un commentaire