Okko

okkoOkko est une série créée par Hub qui relate des histoires courtes dans le Japon médiéval, le point de départ étant l’enlèvement d’une geisha dont le frère mettra sa vie en gage en échange de l’aide d’Okko et de ses deux acolytes.

Histoire

Il n’y a pas d’histoire suivie sur tous les tomes si ce n’est le développement des personnages, leur passé et leur éventuel avenir.

Critique

Original, sombre et parfois tragique, les aventures de la petite troupe sont replacées dans un contexte historique (fictif ou pas, je ne suis pas spécialiste du japon médiéval) qui influe sur l’intrigue.

Les chapitres sont des cycles de deux tomes, Cycle de l’eau, Cycle de l’air, Cycle du vent et Cycle du feu. Chaque cycle étant une histoire a part entière, ca ne fait pas de série à rallonge.

Il faut toutefois les prendre dans l’ordre pour suivre le développement des personnages.

Le huitième (et dernier ?) tome n’est pas encore sortie, on sait déjà vu le déroulement des événements que ce ne sera pas un happy end. Chaque personnage a un passé trouble auquel il ne souhaite pas faire allusion. Ils ont tous quelque chose à cacher, ce qui en fait des personnages triste et tourmentés.

Dans sa globalité, la série est très intéressante car elle ne présente pas le petit poney et son pays magique, on serait plus sur « Le samurai maudit dans un japon pourri ». Une sorte de témoignage avec une grosse partie de surnaturelle.

L’ambiance féodale et les intrigues politiques sont très présentes mais très peu décrite, elles ne font pas partie des préoccupations du groupe de héros.

Je suis plutôt fan des séries happy end, des trucs un peu fantastique ou futuriste. Cette série est assez innovante pour m’avoir intriguée.

Conclusion

J’attend le prochain volume avec impatience.

Laisser un commentaire