Palaheal dans l’Âme des Dragons

Être heal en raid, ce n’est pas toujours simple donc autant connaitre ce qui nous attend pour éviter les drames, les wipes ou simplement le fait de passer pour un boulet.

Morshock

Un boss free-loot, c’est le boss le plus simple du raid. Niveau heal, rien de particulier à savoir si ce n’est qu’en mono-tanking le tank prend un peu plus de dégats. Il faudra juste se préparer à soigner le tank pour éviter qu’il prenne l’explosion du cristal et le piétinement.

Le mode HM demande largement plus de heal mais reste assez simple dans la stratégie.

Zon’Ozz

Le boss ping-pong est très exigeant avec les heals, il demande de gros burst Aoe sur les phases d’ombre, et plus l’échange de la balle sera long, plus le tank prendra des dégats important. Au-delà de 5 rebond, faites particulièrement attention à la vie du tank car elle fait le Yoyo.

Yor’Sahj

Rien de bien méchant si les joueurs respectent la strat. En cas de globule rouge, prévenez ceux qui sont loin, et s’ils ne bougent pas, préparé vous à envoyer du lourd. Avec une globule verte, les dégâts rebondissent sur les joueurs autour à -4m, ce qui peut devenir problématique si tout le monde est packé.

Hagara

Le burst dps sur le tank devra être remonté rapidement, de même que les glaçons qui ne sont pas dps assez vite. Les javelots de glace font assez mal, mais à peu de joueur, donc c’est largement faisable sans plus de stress.

Ultraxion

Le boss check par excellence. Niveau heal, le palaheal devra impérativement prendre le bleu pour spam la radiance en fin de combat. Le rouge étant plutôt destiné aux druides. Certain préconisent le rouge pour palaheal, pour un heal de tank efficace, sauf que mise à part l’Heure du crépuscule, les dégâts sur le tank ne sont pas abominables. La principale difficulté sera de remonter rapidement le tank après l’heure, et encore c’est assez simple vu que l’off-tank doit normalement reprendre le boss. Donc se buffer à 100%  c’est juste de l’overheal. Le vert peu être intéressant si vous avez deux palaheal, il servira à un heal de masse, même si je le trouve plus indiqué pour un chaman ou un prêtre.

Corne-noire

Pas très compliqué si les joueurs ne restent pas dans les Aoe. Les deux seules difficultés sont lors de la grande Aoe, ou je conseille de lancer une radiance avant et une après. La première permettant d’activer la maitrise et donc un léger bouclier sur les joueurs et de les remonter un peu, la seconde étant complètement utilisée (-0% d’overheal) avec des boucliers légers en prime. C’est une anticipation de dégâts,  le seul moment ou la maitrise semblerait utile. L’autre difficulté est sur le placement à éviter en P2 où plus on est près du boss mieux c’est pour éviter l’onde de choc, mais si on est trop près, il nous silence.

L’Échine

Il faudra donner tout ce que vous avez en stock tout en gérant du mana. Les dégâts pris par le raid sont de plus en plus important. Il est important d’avoir des soigneurs qui font du soin et non pas de l’absorbe. Pour avoir testé avec deux prêtres disco, on a l’impression que les joueurs ne remontent pas et qu’on est seul au heal. C’est faux, et le Kikiheal le prouve bien, mais on n’a aucune marge de manœuvre. Dès qu’un heal a respé sacré, le combat est devenu beaucoup plus souple et moins manavore.

La gestion du debuff est très importante puisque ce dernier absorbe 200kpv. Il faudra assigner un heal dessus non stop, ou alors le faire à l’arrache (comme ma guilde) et remonter les joueurs au fur et à mesure. Je conseille dans tous les cas d’utiliser un dps en plaque en off-tank des sangs viciés pour éviter que ces derniers démontent les casters, le nombre étant très important en P3, et peut-être même assigner un distance dessus comme un chasseur pour qu’il détourne les sangs et élimine rapidement les sangs.

La Folie

C’est léger au début, les trois premières plates formes étant assez simple à passer. A partir de la quatrième ca devient tendu, les dégâts sont beaucoup plus important et le combat est déjà environ à 8min, donc le mana n’est plus au top.  N’hésitez pas à utiliser la supplique pour arriver sur la dernière patte à plus de 80% de mana.

La dernière phase est encore pire, les dégâts sur les tanks sont très importants et il faudra bien les trois heals pour tenir. Plus le combat va durer plus les dégâts prix seront difficile à soigner. Les 10% de fin du boss font appellent à tous vos CD.

4 réflexions sur “ Palaheal dans l’Âme des Dragons ”

  1. Quelques précisions si je peux me permettre 🙂
    – Sur Hagara, les dégâts massifs sur le tank peuvent etre évités, il suffit que celui-ci recule quand elle lance son sort (me souviens plus du nom). Il n’encaissera que les premiers coups.
    – Sur Ultraxion, toutes les combinaisons de cristaux sont possibles. En chaman heal, j’ai l’habitude de prendre le bleu en normal et le rouge en HM mais ça dépend des autres soigneurs présents 🙂 On le fait à 2 heals en général.
    – J’ai du mal à m’imaginer que vous puissiez tomber Corne-Noire en évitant toutes les aoe ! Votre bateau n’explose pas ? Peut-être dû au nerf ? Sinon, il faut être 2 minimum pour bien encaisser l’aoe, avec notre stuff actuel, on peut se permettre d’y aller tout seul.
    – Sur l’échine, on assigne un heal sur le tank, les deux autres s’occupent du débuff. C’est effectivement un combat très manavore, le temps d’avoir le stuff adéquat. 🙂

    1. Sur Hagara; c’est assaut focalisé. C’est évitable, mais le tank prend quand même quelques claques…

      Sur Corne-noire, on peut ne prendre que les grosses aoe mais aucun gobelin ne doit passer. Et on faisait ca pré-nerf ^^.

Laisser un commentaire