Paul

paulJe suis allé au cinéma récemment et bien évidemment je suis allé voir le film Paul. Film de nerd plus que de geek car il n’y est nullement question d’informatique, mais StarWars, StarTrek, The Lord of Rings, Alien y sont bien présent.

Histoire

Deux amis d’enfance débarquent aux US pour le Comic-Con et un voyage au cœur des phénomènes ufologiques (les ovnis). En chemin, il rencontre Paul, alien de son état, qui fuit une obscure branche du gouvernement américain. Les deux amis décident, plus ou moins malgré eux, d’aider Paul à rejoindre un point de rendez-vous fixer avec les aliens qui viennent le sauver. Durant le voyage, Paul se révélera être bien plus humain que certain.

Et Wow dans tout ça ?

Révélez que vous passez plusieurs heures par jour sur un jeu vidéo et on vous regardera comme un extraterrestre. Pourtant, qu’avons-nous de différents avec les gens normaux ?

Sommes-nous associables?

Nullement. Même s’il sort des schémas, le relationnel est omniprésent dans Wow, nous y rencontrons des gens que nous apprenons à apprécier où à détester. Nous construisons des relations qui même si elles ne sont que par machines interposées, n’en restent pas moins réelles.

Sommes-nous suicidaires ?

Rester devant son PC toute la journée sans sortir est-ce plus ou moins enviable que de jardiner ? Lire ? Dormir ? Sommes-nous plus dangereux que ces petits cons (sociables) à la sortie des boites de nuits qui prennent le volant avec deux grammes dans chaque bras et qui tueront leur copine, leur meilleur potes et la mère de famille qui arrivait en face ?

Sommes-nous malheureux ?

Combien de joueurs ai-je connu qui ont femme et enfants et arrivent à concilier jeu et famille, avec qui j’ai partagé des soirées complètes à juste discuter pendant que mon personnages parcourais Hurlevent en sautant en tout sens ?

Sommes-nous aventurier ou téméraires ?

Combien d’échec un joueur peut-il accepter avant d’arrêter ? Combien d’échec peu accepter le pékin moyen avant d’abandonner ?

Nos habitudes alimentaires ?

Pas pire qu’un commercial qui se nourrit exclusivement de sandwich ou qui mange à McDo tous les jours.

Et donc ?

Finalement, nous sommes comme tous les autres, juste que notre passe-temps consiste à se construire une vie virtuelle faite de chevaliers, de dragons et de mort-vivants. Je qualifierais plus Wow de passion que d’addiction, et Blizzard l’a bien compris. Plus ça va moins on a besoin de jouer longtemps et régulièrement pour avancer, même en Pve HL. D’ici peu de temps, à la 4.1, 10h de jeu hebdomadaires suffiront pour monter notre stuff : 3h de raid + 0.5h pour Argaloth + 45 à 60min par Héroïque. Bien sur cela ne concerne que le Pve HL et ne laisse pas de place aux réputations, HF…

Donc vis-à-vis de notre extraterrestre : on mange, on boit, on dort et plus si affinités, il n’y a que la vision superficiel que les autres ont de nous qui nous rend différent.

Laisser un commentaire