La planète des singes : l’affrontement

la-planete-des-singes-laffrontementLe marketing frappe encore très fort avec un titre aussi débile que « La planète des singes : l’affrontement » pour un titre en VO « Dawn of the Planet of the Apes ». C’est vrai que « L’aube de la planète des singes » sonne pas bien… hein, marketing à la con.

Histoire

Les singes vivent en paix depuis 10 ans maintenant dans la forêt et se sont établis en société, guidés par César, leur chef. Ils apprennent à parler, à lire, ils établissent des lois. Quelques groupes d’humains ont survécu au virus (voir épisode précédent) et ils tentent de reconstruire leur monde. Une petite équipe d’humains rencontre par hasard des singes.

Critique

Pourquoi toute cette haine déversée sur ce film qui n’est pas si mauvais ? Parce qu’autant je ne crache pas sur les VF ou les VO, autant, il faut garder le sens quand on traduit. Appeler un film « L’affrontement » pour qu’un personnage dise à 5min de la fin du film « Fuyez avant l’affrontement »… HE BEN C’EST DE LA MERDE !

Le titre « L’Aube de la planète des singes » avec 2000 fois plus de sens et d’impact. Je rappelle que c’est une pré-quelle et que par conséquent, c’est quelque chose qui se passe avant et que l’aube c’est avant le jour… donc l’aube de la planète des singes, c’est le commencement de la domination des singes. Enfin je veux dire que je ne spoile rien, c’est dans le titre….

Bref, sur ces erreurs de traduction ou de marketing, on va passer à la véritable critique du film.

Critique (la vraie)

Visuellement, c’est vraiment sympa. Les singes les plus importants sont très bien modélisés et vu que la plupart du film se passe en extérieure, c’est une très bonne performance de l’équipe de tournage et de post-production. Par contre, je trouve que la seule femelle singe qu’on voit complètement est incroyablement moche et fait très plastique, ce qui est assez paradoxal sachant qu’on utilise l’image numérique pour éviter l’effet plastique et faux des prothèses et des marionnettes mal faites. Pour preuve, les autres femelles ont des sortes de masque devant la gueule, comme quoi ils étaient conscient que rendre un singe « féminin » ce n’est pas si simple.

Côté acteur, c’est sympa mais sans plus. Les acteurs font leur job mais sont très loin d’être transcendants, même Gary Oldman qui semble très plat en comparaison de ses différents rôles de ces dernières années.

Maintenant, le scénario… et force est de constater qu’il y a eu des efforts, une véritable volonté de montrer quelque chose de nouveau. D’ailleurs, dans la plupart de ces films, c’est le point de vue des humains qui prime, mais là, c’est la planète des singes, il est donc normal qu’on voit beaucoup plus l’intrigue du point de vue des singes.

Conclusion

Qu’on soit clair, ce n’est pas un mauvais film, loin de là. C’est même plutôt un bon divertissement, mais disons qu’à certain moment, si on chipote un peu, le scénario a des faiblesses.

Leave a Reply