Le Roi Arthur : La Légende d’Excalibur

king-arthur-legende-excaliburPrenez un mixeur et mettez-y Snatch et les légendes Arthuriennes et vous vous retrouverez avec un film original et intéressant.

Note : ★★★☆☆

Avec un style de réalisation atypique et des costumes résolument modernes, ce film nous présente une nouvelle interprétation des légendes arthuriennes où Arthur serait devenu un « enfant des rues » après la mort de ses parents et l’annexion du trône par son oncle.

Guy Ritchie est fidèle à ses principes de réalisation comme les plans accélérez combinés à des cuts rapides, mais si c’est très pratique pour accélérer quelque scènes qui ne présentent aucun autre intérêt que de savoir que l’événement à lieu (comme la jeunesse d’Arthur qui est résumée),  d’autres passages auraient mérité un approfondissement plus important, tant et si bien que c’est à se demander si pour une fois, découper le scénario en deux films n’aurait pas été plus profitable, avec d’un côté la quête pour conquérir Excalibur, et de l’autre la quête pour reconquérir le trône.

Indirectement, le film m’a beaucoup fait penser au théâtre qui s’autorise à revisiter certains classique de façon moderne, notamment par les costumes des acteurs où on voit clairement que ce sont des adaptations médiévales de vêtements contemporains. Oserais-je dire qu’à certains égares, cet esthétique m’a fait penser au « Moi, Daniel Blake » de Ken Loach et le côté ville pauvre qui vie dans la débrouille.

Globalement, j’ai beaucoup apprécier le film qui dispose d’une esthétique très soigné et d’une ambiance sonore à couper le souffle. Parfois un peu trop de CGI mais bon… ça passe.

Leave a Reply