Star Wars dans l’ordre

Je me suis souvent posé la question de l’ordre dans lequel nous devons regarder la saga de Georges Lucas. Cette même question, je l’ai souvent posé à des afficionados, voir même à des fans hardcores. On distingue deux réponses principales, l’ordre de sortie et l’ordre de l’histoire, chacun ayant ses points forts et ses points faibles. Mais sont-ce les deux seuls choix ?

Postulat

L’idée est surtout d’établir l’ordre le plus logique pour regarder les films qu’on les connaisse par cœur ou qu’on découvre l’univers. Donc je traduirais la problématique avec le simple énoncé suivant : Je dois faire découvrir Star Wars à un ami, dans quel ordre je lui fais découvrir les films ?

Ordre chronologique

Cet ordre semble le plus logique pour les nouveaux spectateurs. En effet, découvrir une histoire dans l’ordre est la chose la plus normale qui soit. Star Wars dans sa globalité est avant tout l’histoire de Dark Vador, comment il est passé d’un jeune esclave de 9 ans à l’être le plus craint de la galaxie.

Mais cette ordre souffre d’un défaut esthétique. Même si le design très courbe des vaisseaux Nubians et des Jedi laisse petit à petit place aux vaisseaux type Empire, il n’en reste pas moins une grande différence visuelle qui pourrait amener certains à penser, à tort, que la trilogie d’origine est plus moche que la prélogie. Après tout ceci n’est qu’une question de goût et finalement ce n’est pas vraiment le point noir de cet ordre.

Ce qui, en réalité, casse le visionnage, c’est qu’on perd les principaux effets de surprise que représente la découverte de Yoda, la révélation du lien entre Luke et Dark Vador. Pour savourer cette saga et en prendre plein les mirettes, il faut du rebondissement, de l’inattendu… mais il faut également sortir d’une grotte pour ne pas savoir que Vador est le père de Luke et que Yoda est vert avec de grandes oreilles.

Ordre de sortie

Là, c’est un peu mieux puisqu’on garde toutes les surprises que nous réserve la trilogie d’origine et en prime on suit l’évolution technologique des effets spéciaux.

Note : Cet ordre est privilégié par ceux qui ont découvert la saga de cette même façon, que ce soit au cinéma ou plus tard.

Par contre, selon la version de la trilogie d’origine qu’on regarde, on peut être très surpris de voir Hayden Christensen en fantôme à la fin du retour du Jedi, et regarder la conclusion d’une histoire avant son début n’est pas forcément quelque chose de simple.

Ordre cohérent

Si on résume, l’ordre idéal devrait à la fois conserver les quelques surprises de l’épisode V, tout en ayant la conclusion à la fin.

Donc en toute logique, on devrait avoir l’ordre suivant :

starwars-ordre-machette-full
L’ordre pour garder les effets de surprise.

C’est mon préféré car il conserve toutes les clés et les intrigues de la saga, aussi bien pour les puristes que pour les amateurs ou même les novices.

Après il existe un ordre qu’on appelle « à la machette » et qui, comme son nom l’indique, coupe dans le gras en se séparant de la Menace Fantôme. Ce film est considéré, à tort je trouve, comme une hérésie car trop politique et trop mou. Mais beaucoup de gens oublie que la première réplique de Tarkin dans Un nouvel espoir…

moff-tarkin
Le sénat impérial ne sera bientôt plus un obstacle sur notre route…je viens juste d’être aviser que l’empereur a enfin dissous le conseil permanent…les derniers vestiges de l’ancienne république sont balayés à tout jamais. – Tarkin

Après certain avancerons d’autres raisons comme un Jar-Jar trop insupportable et une histoire de midichloriens qui ne tient pas la route mais personnellement, ces deux points ne me déranges pas plus que cela.

Donc l’ordre final conservé est le suivant:

Star Wars et son ordre "machette".
Star Wars et son ordre « machette ».

C’est à mon sens une erreur car on perd beaucoup d’éléments d’Anakin enfant comme l’attachement à sa mère ou encore sa façon de considérer et d’idéaliser Padmé dans l’Episode II qui découle de l’Episode I.

Vous avez toutes les cartes en mains pour faire découvrir la saga ou redécouvrir votre saga préférée une millième fois d’une façon inédite.

Article publier à l’origine sur le blog communautaire backtotheculture.fr.

Laisser un commentaire