Warcraft : le commencement

WarcraftVoilà, on y est. En bon fanboy je suis allé voir ce film le jour de sa sortie. Une attente à la fois personnel et teinté d’espoir, déçu par certain aspect mais enchanté de ce que j’ai vu.

Note : ★★★★☆

Les Orcs fuient leur monde, Draenor, au bord de la destruction et franchise le Dark Portal pour rejoindre Azeroth, commence alors une guerre entre les hommes qui sont en première ligne et les clans Orcs menés par Gul’Dan.

Contrairement à ce que prétendra la presse « spécialisée », ce film n’est pas juste un amoncellement de référence conçu pour satisfaire les joueurs du MMO ou les fans du jeu de stratégie. Depuis des années Wow fait partie des cibles faciles pour les médias donc hors de question d’apprécier le film pour ce qu’il est et c’est dommage.

J’y suis d’ailleurs allé avec mon comparse habituel, Durz, qui lui ne connait absolument pas l’univers de Warcraft et cela ne lui a posé aucun problème de compréhension.

De mon côté je connaissais déjà l’histoire en bonne partie mais quelques détails m’ont surpris. Reste à savoir si le film traite d’une version alléger de l’histoire ou juste d’un autre point de vue.

Le film en lui même ?

Et bien c’est pas mal. Depuis des années les fans du MMO demande à Blizzard de créer un film sur le même principe que les cinématiques du jeu et bien c’est le cas. Contrairement à ce que certains peuvent imaginer, ce ne sont pas les CGI qui remplissent le vide autour des acteurs, ce sont les acteurs qui s’intègrent dans ce monde en images de synthèses. Faire un film qui respecte le design du jeu impose des proportions particulières notamment chez les Orcs. Les acteurs sont là pour donner un point de repère au spectateur, lui permettre de s’identifier ce qui n’est pas forcément simple avec un humain en images de synthèse dont on voit tous les défauts d’animation au premier coup d’oeil.

Sinon l’ensemble de l’action est cohérente, les personnages sont sympathiques et il y a un réel sérieux. On est capable de ressentir le drame qui se joue des deux côté, entre les Humains qui sont envahis et les Orcs qui fuient la destruction de leur monde. Les enjeux sont clairs et a priori incompatibles ce qui rend le conflit encore plus tendu.

Le rythme est très bon, je n’ai décelé aucun longueur. Une ou deux scènes inutiles mais rien de dramatique.

Pour les décors, d’après Durz, c’est pas mal même si parfois quelques bâtiment ont plus un aspect jouet qu’autre chose. Mais pour moi, ils respectent le matériel d’origine ce qui n’était pas forcément quelque chose de simple.

Fan service ?

Alors est-ce que mon côté fanboy est comblé ? Oui et non.

Depuis des années j’attend un vrai duel de magie, loin de petits bâtons de bois qui font des étincelles de Harry Potter, loin du numéro digne du cirque Pinder exécuté par Saroumane et Gandalf, non je veux un vrai duel de mage à coup de boule de feu et d’éclair, de la magie de manga ou de jeu vidéo en gros. Et si les effets des sorts sont vraiment très sympa (quelques FX rapide à un moment mais bon) et respectueux de l’univers des jeux, je n’ai pas eu droit à ce duel épique même si tout était réunis pour cela.

Les références propres au fan-service sont disséminés avec légèreté et sont complètement invisibles aux yeux des néophytes ce qui ne leur donne pas l’impression de raté un élément. Par exemple, on voit défilé une vue aérienne des villages rasés les uns après les autres par les Orcs, les néophytes y verront juste l’avancée rapide de la Horde alors que les initiés seront capable de nommer chacun des villages par rapport à la carte.

Ce type d’univers, au même titre que le seigneur des anneaux, est souvent l’occasion de rencontrer des dizaines de personnages et de lieux. Pour une fois, histoire d’éviter de perdre le spectateur, le nombre de protagonistes a été limité et les quelques noms évoqués sont soit expliqués soit survolés sans que cela ne laisse un vide.

J’ai beaucoup aimé le respect du matériel de base qui n’est pas non plus montré à outrance. A titre d’exemple, une scène se passe dans une auberge de Hurlevent et si on fait attention à l’arrière plan, on reconnait le bâtiment standard utilisé dans le jeu pour 90% des auberges de Hurlevent, on reconnait également la salle du trône de Hurlevent. Quelques détails ont été changé toutefois mais il faut vraiment faire son fanboy hardcore pour trouver cela dérangeant.

Et donc ?

Dans la sa globalité j’ai trouvé le film vraiment bon d’un point de vu divertissement. J’ai passé un bon moment et je prendrais sans doute le temps de le revoir pour trouver d’éventuelles références que je n’ai pas vu au premier coup d’oeil. Et d’un point de vu « joueur de Wow », il est également bien foutu et permet aux joueurs basique, ne s’intéressant pas spécialement à l’histoire dans le jeu, de découvrir l’origine du conflit Humains/Orcs.

Laisser un commentaire