La folle histoire de Max et Léon

Image la-folle-histoire-de-max-et-leon

la-folle-histoire-de-max-et-leonSi j’apprécie quelques sketchs du Palmashow, c’est surtout la curiosité qui m’a poussé a voir La folle histoire de Max et Léon. Sans grande attente, je l’ai vraiment apprécié et sans être le film de l’année, c’est une bonne comédie française qui se laisse voir tranquillement.

Note : ★★★★☆

Max et Léon sont des amis d’enfances et des bons à rien. Quand la guerre est déclaré, ils sont envoyés au front.

Le duo fonctionne très bien, les sketchs balayent de nombreux registres et c’est très plaisant de ne pas juste voir une succession de sketchs incongrus mais que chaque ressort comique soit insérer dans la trame de l’histoire et souvent la serve. Parfois ils en font des caisses mais ça colle bien aux personnages autant qu’aux acteurs.

Il y a quelques bonnes idées de mise en scène notamment au début du film avec le décalage entre la vie au front et la tranquillité qui baigne nos deux protagonistes jusqu’à l’instant fatidique. Quelques blagues sont un peu facile mais ce film a compris que les blagues les plus courtes sont les meilleurs et n’alourdit pas son propos avec des vannes qui s’étire à n’en plus finir.

Ce film contient également de nombreux caméo, notamment de « personnalités » du web, mais rien n’est lourd et maladroit, les personnages arrivent et repartent sans pour autant qu’on insiste sur eux. A aucun moment le spectateur ne se pose la question de savoir si tel ou tel acteur est un caméo ou juste un acteur pour un petit rôle.

En bref c’est une comédie sympathique qui s’assume pleinement loin des très classiques comédies françaises récentes dont le ressort comique principal est bien trop souvent le racisme (#PhilippeDeChauveron).

Laisser un commentaire