Journal d’une transfuge – Making of Goblin

Ce petit récit était une manière d’annoncer que j’ai créé mon premier véritable reroll dans la Horde. J’avais déjà créé des avatars par besoin, notamment pour récupérer des recettes ou des familiers, mais là j’ai pour objectif d’aller au bout.Au moment au j’écris ces lignes, ma chamane est de niveau 17.

La zone de départ

J’ai débuté sur Kezan, comme tout bon gobelin, et je dois dire que l’intro de cette race est véritablement réussie. Rien que là ou on pop, on voit les maitres de classe dans des situations très insolites :

  • Les maitres démoniste et mage qui, chacun sur une caisse, s’envoie des boules de feu ou des traits d’ombre dans la tête.
  • Le maitre voleur qui marche sur la pointe des pieds de façon exagéré (en levant les genous)
  • Le maitre guerrier, qui est une machine

Les autres sont un peu plus banals.

La suite de quête met en avant une asecnsion sociale. Au début on est chef d’entreprise, puis au fur et a mesure on devient un prince marchand bling-bling. Il y a même des quêtes ou l’on doit récupérer des items bling-bling et divertir nos invités à une fête.

Finalement, Aile-de-mort vient tout gâcher et on doit s’allier avec un autre prince marchand pour s’enfuir de Kezan qui menace de finir cramée. Et pour ce faire, on va cambrioler une maison, braquer une banque, écraser des gens… pour un peu ce serait GTA.

Les décors sont vraiment délirant, on pourrait presque se croire dans un Batman de Tim Burton, avec une ville glauque et polluée. Ce qui tranche vraiment avec la suite où on se retrouve sur une ile presque paradisiaque ou on devra mener se défendre contre l’Alliance (failli écrire Horde par réflexe) et s’enfuir.

On sauvera même Thrall.

Cohérence

Étrangement, je remarque que chaque camp joue les gentils. Quand j’ai fait mon leveling Alliance, on défendait la foret contre la déforestation de la Horde, on sabotait leur machine de guerre pointées sur nous… de la défense préventive.

Les quêtes bas niveau d’Azshara nous mettent en situation, on doit défendre les déchiqueteur gobelins contre les saboteurs elfes.

A aucun moment, les quêtes de leveling ne consistent à attaquer purement une zone pour en prendre le contrôle. Chaque quête sera mise en situation pour qu’on ait l’impression qu’on ne fait que se défendre contre une attaque ou un danger.

Même la cinématique intermédiaire des Gobelins, on a le droit à deux frégates de l’Alliance qui ont coulés un navire de la Horde et qui retourne leurs canons contre le vaisseau Gobelin et coule.

Chaman et Gobelin

Je n’avais jamais réellement apprécié le chaman pour plusieurs raisons. Déjà j’ai toujours détesté la zone de départ des Draenei, la trouvant trop différente de ce que je connaissais et surtout trop sombre et pâle. Quand les nains ont eu accès aux chamans, j’ai voulu testé, mais je possédais déjà deux gnomes et un nain, donc la zone de départ risquait d’être répétitive.

Chaman n’est pas une classe géniale, surtout eu début ou on a qu’un sort à incantation et un sort de cac au niveau 3. Donc déjà niveau choix de gameplay on est un peu coincé. On spam un sort en boucle et on attend que le mob meurt. Ça s’améliore un peu par la suite mais on a pas de mécanique dans les sorts. Pas de procs ou de Cd à utiliser donc c’est très monotone.

Vers le niveau 15 ça commence à devenir intéressant, on a le loup fantôme pour courir plus vite, on a trois sorts à distance, un sort de cac, un sort de soins, des buff.

Motivation et leveling

Je viens tout juste de terminé le leveling du chasseur, et dans une frénésie d’XP, motivé par le nouveau HF consistant à obtenir un personnage au niveau maximum dans chaque faction, j’ai décidé de me lancer dans l’une des deux dernières classes qu’il me reste a obtenir… Chaman ou DK.

Le DK j’avais testé, il a l’avantage d’être 55 de base et donc de limiter le temps de leveling. Par contre c’est une classe exclusivement cac, dsp ou tank. Ayant déjà un guerrier et deux paladins, un voleur et un druide, niveau cac et tank j’étais comblé. Coté lanceurs de sorts, le mage arcane de Cata ne m’a pas vraiment motivé, le druide équilibre est trop aléatoire et vu que je suis orienté theorycrafting, l’aléatoire ne me convient pas. Ma prêtresse est heal/shadow, l’une des rare caster que j’aime bien. Démoniste s’en rapproche trop donc c’est un alt sans intérêt que je garde juste pour le nom… et que par le passé j’ai eu un démo 70 époque BC… finalement une classe pouvant heal/cac/cast ne pouvait pas trop me déplaire, donc je me suis lancé.

PS: Je garde le moine pour mon Pandaren alliance.

Conclusion

Bonne expérience pour le moment, je ferais un retour sur les différence Alliance/Horde quand j’aurais exploré la faction plus en détails.

2 réflexions sur « Journal d’une transfuge – Making of Goblin »

Laisser un commentaire