Le trône de fer

le-trone-de-ferIci, point de série ou de jeu vidéo, mais plutôt quelques pavés de plusieurs centaines de pages qui se révèlent très surprenant. Ici, les héros ne vivent pas vieux, les âges des personnages sont déconcertant et certaines créatures sont encore inconnues.

Histoire

Le continent de Westeros est découpé en sept régions, chacun dirigé par un seigneur, vassal du Roi des Sept Couronnes et suzerain des seigneurs sous son autorité. Il y a quelques années, le Roi des Sept Couronnes a été tué et Robert Baratheon a pris le trône. Si son prédécesseur était critiqué pour sa cruauté, Robert fait un piètre roi, toujours à courir les tavernes et les prostitués. Après le décès de son bras droit, Jon Arryn, il nomme Eddard Stark de Winterfell Main du roi. Commence alors un jeu de pouvoir ou chaque participant bouge des pièces en ayant plus ou moins conscience de ce que prépare leurs ennemis.

Critique

C’est extrêmement bien écrit, parfois un peu compliqué et le vocabulaire est très intéressant. Concrètement, il n’y a rien à jeter dans ces romans, même si certains passages sont un peu longuets.

Ce qui déroute, c’est l’âge des personnages. A une époque médiévale, les mariages sont arrangés quand les enfants ont entre huit et dix ans, et consommé aux alentour de quatorze et seize ans, en gros à partir sur moment ou les époux sont capables de procréer. Ça implique une maturité très précoce des personnages « jeunes », qui parfois leur jouera des tours, et on a tendance à oublier leur âge dans certaines situations.

Les rapports entre les différents protagonistes sont également très troublant et parfois les méchants ne sont pas ceux à qui on s’attend. La culture et le mode de vie de certain semble tout a fait normal dans cet univers et nous choquerais au plus au point chez nous, comme le fait qu’un adolescent donne sa soeur en mariage à un sauvage qui lui a promit de lui rendre son trône en échange.

Les noms sont innombrables. Si on retient facilement les personnages principaux, la quantité de personnage secondaire est telle que parfois il m’a fallut revenir en arrière pour comprendre qui est qui. Les petits seigneurs sont plusieurs dizaines à être sous l’autorité d’une des Sept Familles, et chacun est brièvement décrit comme étant au choix : puissant, débile, gras, froid, mort ou trop vieux… Le pire étant un vieux seigneur, si vieux qu’il a eu six ou huit femmes qui lui ont donnée une trentaine d’enfant donc les plus jeunes sont plus jeunes que ces premiers petit-enfants, et par dessus le marché il porte presque tous le même prénom.

Et les romans ne s’arrêtent pas à Westeros (ou : les sept couronnes), il existe des cités « libres » par delà les océans, et au nord, un mur de glace, créer par l’homme, pour empêcher ce qui ce trouve au delà de venir. Et on sait qu’il y a des sauvageons par delà le Mur, mais il y a également bien d’autres choses… surnaturelles.

Les dragons sont de la partie également, du moins il en est fait mention.

Conclusion

Je conseilles vraiment la lecture de ces romans, ils sont très bon, et comme me l’a dit un ami, on est au 13ème volume et on se rend compte que finalement on ne sait pas grand chose de ce qu’il se passe en dehors de la guerre de pouvoir.

2 réflexions sur “ Le trône de fer ”

  1. J’ai acheté les livres en version integrale qui regroupe chacun entre 3 et 4 tomes et je suis fan, ça fait presques un an que je suis dessus et là j’en suis au troisième. Tout comme toi je dois souvent revenir en arrière car il m’arrive de ne plus savoir qui est qui et j’avoue que l’on a vite des doutes sur qui sont les méchants et qui sont les gentils. Je te conseilles également la série, la saison 1 est sortie en dvd et blu ray et la saison 2 s’est terminé il y a peu aux Etats-Unis mais il vaut mieux avoir lu les livres avant et s’attendre à quelques petites modifications dans l’histoire car il est parfois difficile de retranscire à l’éran toute l’histoire.

    1. Je n’ai pas touché à la série sur les conseils de mon père qui a été déçu de voir certain personnage trop différent de ce qu’il imaginait, mais il est vrai que la série à reçu de très bonnes critiques.

Laisser un commentaire