Hymhyx chap.1 : Le voyage

J’avais passé la nuit à l’auberge de la rose dorée à Hurlevent, Je m’étais installé la veille pour préparer mes sacs. Pour qui veut organiser un périple rien de plus pratique, la proximité des échoppes, de la banque et de l’hôtel des ventes permet de ne rien oublier. Dès potron minet je descendais avec mes bagages, Allison la fine et rousse aubergiste de la rose dorée m’attendait. Elle n’entendait pas laisser partir son mage préféré sans lui glisser quelques pommes rouges et juteuses dans son sac ni sans le sustenter de sa fameuse tarte aux cerises maison. Il faut vous dire qu’Allison et moi ! Mais ce n’est pas le sujet de cette chronique, peut être une autre fois …..

Coupons là ! Je m’éloignais donc de notre capitale, avec le sourire béat de celui qui se sait aimé. Je devais tracer à travers la foret d’Elwyn pour rejoindre le débarcadère de Jérod. Ce gobelin de malheur me devait un service et saurait me faire passer par barque dans les bois de la pénombre. Après une traversée de ceux-ci en diagonale je devais me retrouver en Strangleronce,au camp rebelle ou mon cheval pourrait souffler .

Mis a part quelques défias inconscients et cet abruti de Jerod qui a voulu faire le malin rien n’est venu retarder ma route vers les vacances.

C’est à partir de cet instant que ma stupeur allait grandir. Ce petit camp d’habitude si tranquille grouillait de monde. Ce n’était que cris, retrouvailles et interpellations joyeuses. Les gardes présents, si sereins les autres jours, courraient un peu partout ,visiblement débordés.

Et la route! Cette route de Strangleronce si agréable à parcourir, avec ses fleurs exotique, sa faune variée, ses gobelins amicaux ! Eh bien mes amis c’était un capharnaüm, des chevaux à pertes de vue, des invectives que le pire des habitants de Wow ne peut proférer sans risquer de voir son compte suspendu a vie, et surtout la promesse que je n’étais pas près de voir Baie du Butin avant un certain temps ……

J’ai oublié de vous dire que je devais rejoindre mes amis pirates à Baie du Butin.

Je prenais donc mon mal en patience et la file par la même occasion et cheminait ainsi, pas à pas pendant trois bonnes heures. J’arrivais ainsi harassé à l’arène des Gurubashi transformée pour l’ocassion pour le grand rush en aire de pique-nique géante. Court-John-Mithril avait installé pour l’occasion une baraque à frites et la compagnie des forges réunies d’Azeroth révisait gratuitement les fers de vos montures.

Évidement le mode JcJ n’était plus actif, et a part quelques irréductibles qui se battaient en duel et n’avaient visiblement rien compris aux vacances, rien ne viendrait troubler ma pause déjeuner. Il y avait bien sur les traditionnel noobs qui n’ayant rien prévu à manger venait vers toi avec le désormais classique « t’as pas une po PLZ PLZ ». Je déjeunais d’ un jarret de porc de John et de bière forte. Le cheval connaissant la route ici on pouvait boire et conduire !

La suite du voyage se passait sans incident, mais ce n’est qu’au coucher du soleil que la marée humaine vit se profiler la mâchoire de squale qui symbolisait l’extrême sud des royaumes de l’est. Moi j’allais retrouver mes amis Catelyn, Deeg et Whiskey.

Series NavigationHymhyx chap.2 : A la taverne du loup de mer >>

Une réflexion sur “ Hymhyx chap.1 : Le voyage ”

  1. sympathique histoire en mode PVP JDR. 🙂

    J’ai tenté une ou deux fois les serveurs JDR. Il est bien dommage que de n’y trouver que les mêmes joueurs qu’ailleurs. En tout cas ceux qui n’ont pas compris où ils étaient.

    Combien de fois on m’a provoqué en duel sans raison !!!

    Alors j’avais mes petites phrases du style : « vous aurez-je offensé ? » « Qu’ai-je bien pu faire pour que vous me portiez grief ? » etc… mais c’est marrant en général c’est gens la ne répondent pas… Peut être qu’ils ne comprennent pas ce genre de phrases 🙂

    Mais écrire ce genre d’histoire, surtout si on est plusieurs c’est très intéressant et amusant 🙂

Laisser un commentaire