Moi, Daniel Blake

moi-daniel-blakeKen Loach est toujours très en phase avec des drames sociaux et après Jimmy’s Hall, il revient à notre époque pour évoquer les chômage et les dérives du système irlandais.

Note : ★★★★★

Daniel Blake a fait un arrêt cardiaque. Ne pouvant reprendre le travail, il doit se confronter à l’administration.

Très poignant, très émouvant, ce film nous confronte aux absurdités sans bornes d’une administration qui outrepasse de loin son rôle d’aide pour devenir une contrainte. Ce scénario quelque peu prévisible n’en reste pas moins un témoignage fort du malaise actuel.

Le jeu est juste et éprouvant au point de nous faire ressentir le malaise ambiant et l’inconfort des personnages. Nous comprennons et nous apprécions ces personnages qui malgré leur bonne volonté ne sont là que pour subir les contradictions administratives et sociales.

Le pire est de se dire que Daniel et Kate n’ont juste pas eu de chance et que cela peut nous arriver du jour au lendemain.

Avec ce film, Ken Loach nous livre un nouveau drame social comme il sait si bien le faire.

Laisser un commentaire