Caesar III

caesar-iiiC’est sans doute l’un des plus ancien jeu que je possède et de mon point de vue il reste parmi les meilleurs depuis plusieurs années (décennies ?).

Voici une capture d’écran, histoire de voir à quoi ca ressemble.

caesar3

Il s’agit donc d’un jeu de gestion pur, la stratégie n’y a que peu voir pas de place même si on peut construire des infrastructures militaires et les mener au combat. Tout y est bien pensé, aussi bien au niveau de la récolte des matières premières, leur traitement, la gestion du personnel où il faut combler la pénurie de main d’oeuvre ou le chômage, les taxes, le commerce avec les autres cités…

Par exemple, il est possible de gérer l’exportation d’une ressource uniquement si il y en a un certain nombre en stock, de cette manière on conserve une petite réserve pour notre population.

On peut également prioriser les secteurs d’activités en terme de ressources humaines, obliger la population à travailler dans la production de nourriture ou de matière première et de ne combler les services de divertissement qu’en dernier recours. Sachant que le manque de main d’oeuvre et le chômage sont négatifs. Il faut donc veiller à ne pas construire plus vite que la cité évolue, mais pas non plus trop lentement.

Ça a une importance capitale, car les maisons évolue quand leurs besoins sont satisfait, mais déroger au plus primaire de ces besoins comme l’accès à l’eau d’une fontaine en négligeant la main d’oeuvre dans le « service des eaux » les fait régresser très rapidement.

On peut par contre poser des puits qui ne nécessitent pas de main d’oeuvre mais ont un « attrait » négatif sur le secteur.

L’attrait a un gros impacte sur l’évolution des maisons, et les bâtiments industriels, commerciaux, militaires… ont une influence négative alors que le sénat, les statues, les jardins font grimper la côte du secteur.

Pour allé encore plus loin, certains bâtiments de proximité comme les marchés sont indispensables mais provoque un attrait négatif qu’il faut combattre avec de la décoration (plaza, statues, jardin…).

Reste en plus de cela, beaucoup de paramètres dont voici quelques exemples, avec les bâtiments qui permettent de les améliorer :

  • Criminalité > Préfecture
  • Dégradation des bâtiments > Etude d’ingénieur
  • Impôts non versés > Forum
  • Croyances > Temples et Oracles
  • Divertissement > Théâtres

Parfois, César vous demandera de lui envoyer un présent pour vous tester, très souvent des matières premières, mais parfois des produits finis comme des boucliers, des meubles… il est très important d’y répondre rapidement car vous avez une côte de popularité auprès de lui qui, si elle n’est pas satisfaisante, risque de faire apparaître les Légions de Rome pour vous détruire. Oui César est chiant.

Petit détail sympa sur les côtes de popularité (car ils y en a d’autres), elles sont représentées par des drapeaux sur le bâtiment du sénat, la hauteur des drapeaux correspond à vos côtes. D’ailleurs en passant la souris sur le sénat, vous aurez les chiffres exacts.

J’ai adoré ce jeu et j’y joue encore quand j’ai l’occasion de redémarrer mon premier PC. Je n’ai pas aimé le Caesar IV, je le trouvais moins ergonomique même si très beau graphiquement.

DÉCLINAISONS :

Leave a Reply