C’est bon d’être con…

La connerie a ceci de fascinant, ce n’est pas une tare dans la société. Être le dernier des boulets ne met pas a l’écart, au contraire on a tendance à forcer son intégration, à lui faciliter la vie.

Ça fait maintenant trois ans que je bosses dans ma boite, au début stagiaire, maintenant je fais partie des meubles dans mon service. Technicien hotline, chiffrage, en passant pas des conseils techniques en informatiques directement au client (je suis pas du tout informaticien de formation mais bon).

Aujourd’hui, j’ai un client au téléphone, question stupide, réponse stupide, il l’avait cherché:

  • Allo, ma machine elle marche pas je fais quoi ?
  • Qu’est-ce qu’elle indique sur le cadran ?
  • Off
  • Vous avez appuyez sur ON ?
  • Ah ! Ça marche.

J’ai 23ans, aucune pratique sur le terrain, je n’ai jamais vu les machines que je dépannes, le client à la cinquantaine bien tassée et sa musique d’attente « Société ****** 20 ans de maîtrise ».

Chiotte, 20ans pour apprendre à appuyer sur On, je comprends que certain galère à balancer deux sorts de soins à la suite.

Et si ca ne s’arrêtait qu’aux clients…

Il y a un gars dans ma boite, boulet intersidéral, un ovni à lui tout seul. Il est tellement chiant, imbuvable, et mauvais, qu’on a réduit son boulot au maximum pour minimiser les emmerdes, c’est plus simple que de le virer (et surtout moins cher). Sauf que du coup ce sont les autres qui récupèrent les dossiers sensibles et lui se tourne les pouces ou joue sur son iPhone en soupirant « P’tain, j’ai trop de boulot ! ».

Des gens comme ça on a envie de les tuer. On trime comme des bêtes à côté à contenter tout le monde, à faire plus que ce que prévoit notre contrat pour se faire bien voir, pour son augmentation future, une promotion… Je suis technicien en thermique et énergie, et je dois trouver pourquoi le logiciel du client ne marche pas, sans avoir la moindre formation, simplement parce que c’est un logiciel de thermique. Et a coté, l’autre continue à soupirer « J’ai reçu trois mails, ça enchaîne aujourd’hui ». Moi et mes 45 mails en retard de la veille on a l’air de quoi ? D’un mec qui ne sait pas gérer son temps de travail.

Oui forcément, un gars qui a le temps de faire son boulot, il gère, celui qui croule sous les dossiers, il doit optimiser son temps de travail, on va donc lui coller une formation à la con de management.

C’est bon d’être con, on n’a pas besoin de prouver quoi que ce soit, vu de l’extérieur on bosse comme les autres, avec un taux de dossier rendu/viable à 100%. Sur que traiter 3 dossier à la semaine et les rater ça serait ballot, a l’inverse rater un dossier sur trois quand on en traite plus d’une trentaine, c’est lourd.

Dernière idée du con : « j’ai vu un défaut sur ton dossier, j’ai modifié et verrouillé pour éviter de refaire l’erreur et du coup le logiciel a enregistré avec mon nom ».

J’ai une subite envie d’étrangler quelqu’un, bizarrement mon collègue en face a un mouvement de recul. Comment expliquer au con, que le défaut vient du fait que je n’avais pas fini de traiter le dossier, ce dernier étant verrouillé, je vais devoir le refaire complètement. Rien de plus dangereux qu’un con qui veut rendre service…

Le pire du pire, c’est qu’avec son 100% de réussite, le con peut faire revaloriser son salaire avec un argument de poids, alors que moi et mes 70%, on rame.

Alors en taux de réussite, je suis moins bon, en dossier terminé, par contre j’explose les compteurs. Cet été, seul aux manettes, patron et collègues en vacances, j’ai pu garder 1 semaine d’avance sur les délais. A peine les vacances finies, on a 2 jours de retard.

Il y a des domaines où je ne suis pas une flèche, j’essaie de m’améliorer tous les jours. En y repensant, je devrais peut-être devenir con, ça m’aiderait je pense, et c’est plus simple.

C’est bon d’être con, c’est bon d’être con, mais c’est con d’être bon. – Gustave Parking

PS: pas de parallèle au jeu cette fois, mais en cherchant bien…

One thought on “C’est bon d’être con…”

  1. C’est tellement juste et bien vu tout ça !
    Hélas!
    Et dans le jeu ben …oui c’est pareil : tu demandes toujours aux mêmes de faire le sale boulot car tu sais que eux ils le feront , et dans l’ensemble plutôt bien , tu ne demandes rien aux « branlots », qui ,si ils avaient trois mains seraient infimes ,donc ne faisant jamais rien , ils ne s’exposent pas à la critique et ils s’imaginent être des phénix là où ils ne sont que des rats ! ( et encore hein même pas des rats de laboratoire , car eux ils servent , non juste des rats bien repus de nos ordures ménagères ^^)
    Tu sais quoi ? tombe malade 15 jours , ils verront un peu comment ça tourne sans toi …tant que tu compenses leur nullité , tout va bien pour eux , dans le meilleur des mondes !

Leave a Reply