Total War : Rome II

total-war-rome-iiJe suis assez (beaucoup) fan des jeux de gestion d’à peu près tous les types et quand le nouveau Total War est sortit je me suis laissé tenter. Et que vaut ce Total War : Rome II ?

Histoire

Il n’y a pas vraiment d’histoire à proprement parlé, c’est un jeu de conquête. On peut utiliser plusieurs civilisations de base dont par exemple les Romains et les Gaulois… une dizaine pour commencer.

Critique

En jeu de gestion/conquête, je suis très exigeant et certaines choses m’ont déplu.

Premièrement, au niveau du commerce, il n’y a que la possibilité d’exporter, c’est à dire de s’enrichir. Aucune possibilité d’importer pour subvenir aux besoins de notre population. C’est quelque chose d’assez négatif de mon point de vu d’autant plus quand on tient compte du système diplomatique du jeu.

Ce système permet de passer des accords avec d’autres nations, comme un traité de paix, un accord commercial ou une déclaration de guerre conjointe. Sauf que ces relations diplomatiques sont très compliquées et que bien souvent, dans la mesure ou on ne peut que vendre et qu’on ne peut pas acheter il est difficile de proposer une contrepartie suffisante pour que les accords commerciaux passent.

Le système de bâtiment est conçu sur le même principe qu’un arbre de technologie, on construit une ferme, puis quand c’est fait (et qu’on a les ressources suffisantes), on peut installer des cultures ou de l’élevage dans cette ferme. Selon le même principe, une terre consacrée pourra voir un temple dédier à une divinité spécifique. C’est assez bien fait car on peut spécialiser une ville dans l’agriculture en construisant une ferme des bâtiments annexes qui augmente le rendement de l’agriculture pendant qu’ailleurs, on peut se spécialiser dans le commerce.

Il y a également la gestion de la population qui est bien faite. Outre le besoin en main d’oeuvre pour agrandir les villes, on va devoir régler les révoltes, la faim, la misère, les esclaves. On peut réduire en esclavage les vaincus survivants d’une bataille, ce qui améliore l’économie, mais un surplus d’esclave peut conduire à des révoltes qu’on devra mater.Il y a aussi un problème de culture.

Dans le jeu, il existe plusieurs cultures différentes comme Latin (Romains), Hélène (Grecs), Punique (Carthage)… Quand on capture une ville qui a une culture différente de la notre, il y a un mécontentement de la part de la population qui peut conduire à des révoltes. Vous devez donc convertir la population à votre culture, et vous pouvez le faire avant ou après avoir conquis la ville (via les Dignitaires), ce qui rend la gestion assez intéressante.

Il reste un gros problème, les fins de tour. Pour ceux qui ne le savent pas, les Total War sont des jeux qui fonctionne au tour par tour, vous prenez des décisions, et vous passer au tour suivant. En début de partie, le nombre de faction est tellement important qu’il faut compte environ 2 à 3 min de calcul pour pouvoir à nouveau jouer. Sachant qu’un tour prend environ 5 min (10min si il y a de grosse décision), le « rapport temps de jeu/temps d’attente » n’est pas génial. Et pendant ces phases de calcul, les animations ont tendance à ramé, quel que soit le niveau de graphisme.

Conclusion

Très bon jeu de gestion qui souffre de quelques manques de gameplay (commerce très léger) et d’un manque de stabilité, mais le premier correctif arrive (trois jours après la sortie).

Leave a Reply