La limite de l’esprit

Ça fait un moment que je n’ai pas balancé sur les heals en général donc on va y faire une petit tour…

Dans 99% des cas, un palaheal, c’est ZE heal de tank. Du moins c’est ce que pense la plupart des joueurs qui ne sont pas heal. La réalité est tout autre. Il y a bien sur des facilités à joueur heal raid/tank en fonction de sa classe et de sa spé, mais aussi de son orientation de caractéristiques.

Par exemple, un druide peut être un heal de tank tout à fait convaincant, et un palaheal peut être heal de raid sans être ridicule. A la base, il s’agit d’un choix de gameplay qui détourne le principe de base. Vu que je suis très paladin, je vais parler sur … druide. Non, paladin. Je ne sais pas encore très bien maitriser le druide en donjon, alors en raid ce n’est même pas la peine. Et histoire de faire plaisir aux nostalgiques de la période LK, on va parler du : Palaheal sous LK. Genre l’originalité…

Fin de LK, le crédo palaheal était « full intell, spam HL », au détriment des bonus de sertissage. Moi je dis non. Certes cette combo était sans doute la plus opti pour des HM et rendait tout autre orientation obsolète, mais ne faisant pas de HM à l’époque (pas plus maintenant) j’avais choisis une orientation complètement différente avec une majoration de la hâte et un spam Eclair. A l’époque, 100% des soins direct du paladin étaient retransmis via le Guide se qui nous rendait juste surpuissant, on avait la capacité de tenir deux tank full vie sur un combat… en monotouche. Et avec une touche en plus, on soignait le raid sans difficulté. De bonne grosse feignasse qu’on était.

Ma spé « hâte + Eclair » avait une légère tendance à blaser les palaheals que je rencontrais en raid 25, qui me narguait car « pas opti », « sertissage pourri » ou « lol noob ». Après le premier fight je rigolais avec un first kiki à 30% du soin total et une moyenne à 25% sur l’ensemble du raid. Aujourd’hui, quand un druide heal parle de cycle heal tank, beaucoup de joueurs ne comprenne pas, ou refuse de comprendre que c’est possible. Pour eux, paladin = tank, druide = raid, chaman = hero. C’est une façon de penser qui réduit la créativité et surtout la réflexion.

Heureusement pour nous, Blizzard permet à toutes les spés heal d’être polyvalentes. Bien évidemment, toutes les spés ont leur domaine de prédilection, mais un peu de jugeote permet de faire pas mal de chose en plus et de sortir des sentiers battu sans pour autant être moins efficace.

Une réflexion sur “ La limite de l’esprit ”

  1. C’est vrai qu’a Wrath le spam éclair marchait bien.
    Très bien même. Bien sur la communauté Elitist(-Jerk) ne jurait que par le full intel & HL. Je l’ai moi même testé et ça marche plutôt bien. Cependant dans les 3/4 des raids ainsi que dans la majorité des raids pugs les autres soigneurs sont si mauvais que ce gameplay était impossible, le raid y passait.

    En effet le spam FL permettait de soigner le raid, tout en maintenant son tank. En raid 10 un seul tank prenait des dégâts réguliers, en 25 il y avait au moins de palaheals, donc deux guides de lumière.

    Ainsi le spam FL faisait des miracles. Par contre en HM, dans les grandes guildes, ce gameplay ne faisait que générer de l’overheal pour nos amis druides (qui savent faire leur boulot) tout en faisant peur au tank. Ce gameplay n’était donc pas « opti » dans ce cas de figure.

    Tout est question de circonstances.

Laisser un commentaire