Le travail, c’est la santé

Oui effectivement si on considère que la plupart des français sont dépressifs (les autres sont en grèves et une infime partie est les deux à la fois) et se soignent à coup d’anxiolytiques, alors le travail c’est fait la Santé. Je n’en suis pas à ce point, mais pour combien de temps ?

Après un bilan de fin d’année extraordinaire pour moi, des objectifs largement dépassés, une appréciation plus que satisfaisante de la part de mon boss, voilà que la chef du service d’à coté met le nez dans mes horaires et en fait part à mon patron. Mon boulot exigeant d’avoir un bureau différent une semaine sur deux, dans le dit service, mon patron n’a effectivement pas de vues sur mes horaires, mais je n’en profite pas pour autant. On appelle ca la conscience professionnelle je crois.

Bonjour,

J’aimerais connaitre les horaires de travail de G car il disparaît souvent de son poste.

Cordialement

H

Effectivement, je suis amené à quitter mon bureau trois à quatre fois par jour, pour faire mon boulot. Le poste informatique que j’occupe par intermittence n’a pas tous les logiciels, ni les mêmes accès réseau que mon poste habituel, et j’ai parfois besoin de consulter un collègue pour vérifier le fonctionnement de certains appareils pour ne pas dire de bêtises aux clients et encore moins les laisser dans le flou. Hors ce foutu poste par intermittence me demande de répondre techniquement au client. Donc maintenant je dois faire le même boulot sans avoir le droit ou même l’opportunité de lever le cul de ma chaise, sans mes logiciels, sans mes documents techniques… J’ai l’impression de me transformer en standardiste et ce n’est pas mon boulot.

En prime, mon patron me demande de venir le voir quand j’arrive le matin pour s’il y a des soucis, et pareil, rendre compte de ma journée le soir. En gros, je vais pointer mes horaires, chose jamais arrivé en plus de trois ans de boite, tout ça à cause d’une jeune arriviste qui va se barrer en congés maternité dans un mois, moins d’un an après avoir été embauchée.

Les gens deviennent cons, emmerdent les autres pour des motifs futiles. Le problème c’est que juste pour ça, un employé n’a aucun recours. Il ne s’agit pas de harcèlement ou de discrimination. C’est le patronat. Certains doivent avoir des actions dans les labos médicaux et touche une part des ventes d’antidépresseurs.

Laisser un commentaire